Randonnée Argentine - Trek Argentine - Chutes d'Iguaçu Les chutes d’Iguaçu

  • Chute d Iguaçu - Brésil
  • Chutes d Iguaçu - Brésil
  • Chute d Iguaçu - Brésil
  • Iguaçu - Brésil
Découverte et rencontre
  • À partir de 680 $CAD
  • Voyage réalisable : toute l'année
  • À partir de 8 ans
  • 3 Jours
  • Niveau :
  • Altitude
  • Code : ARGL04

  • • L'itinéraire complet avec les chutes du côté argentin et brésilien
  • • L'encadrement par un guide francophone
  • • Un hôtel avec piscine pour une fin de séjour "détente"
  • • La possibilité d'extension et d'activités optionnelles

Après un voyage accompagné ou liberté, découvrez les chutes d'Iguaçu signifiant "eau grande" en guarani, inscrites au patrimoine naturel de l’humanité. Du côté brésilien ou argentin, ces multiples cascades et chutes ne vous laisseront pas indifférent.

Votre période de départ : du 01 janv. 2019 au 31 déc. 2019

Hébergement standard Hôtel
> Votre voyage
Hébergement standard

680 $CAD / personne

Ajouter à mon devis

Les prix affichés ci-dessus sont une estimation calculée à partir des dates, des hébergements et du nombre de participants sélectionnés. Vous pourrez personnaliser votre demande lors de la création de votre devis.

Le prix comprend

L'hébergement en chambre double et petit déjeuner, le transfert aéroport A/R, les droits d’entrée dans les parcs, les excursions en service regroupé avec guide francophone.

Le prix ne comprend pas

Les assurances, les frais d'inscription, le transport aérien, les déjeuners et les dîners, les pourboires, les boissons, les excursions non mentionnées, le supplément chambre individuelle.

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle: 215$ par personne


Jour par jour

Jour 1 : Chutes Iguaçu - côté brésilien

Arrivée à l’aéroport de Puerto Iguazú où un guide vous attendra, avec une pancarte à votre nom, pour vous acheminer vers votre hôtel.

En langue Guarani, Iguazú signifie "grandes eaux". Les Indiens guaranis, peuples originaires occupant la région antérieurement à l’arrivée des Conquistadors connaissaient bien ces cascades, avant que Alvar Nuñez Cabeza de Vaca ne fasse découvrir leur existence au monde occidental en 1541.
Situées à 20 km de la ville argentine de Puerto Iguazú, les chutes partagent les territoires argentins et brésiliens. La rivière naît dans le pays voisin et parcourt 1200km, sur un plateau basaltique, grossissant son débit de tous les affluents qu’elle croise le long de son parcours, avant de rencontrer une faille géologique abrupte. Ses 5000m³/sec. s’effondrent brusquement d’une hauteur de 70 à 90m… Le spectacle est d’autant plus grandiose que la faille s’ouvre en forme de fer à cheval, et ce ne sont pas moins de 275 chutes que Dame Nature offre généreusement aux visiteurs.

Pour protéger non seulement les chutes mais tout le système forestier environnant, ces régions ont été classées parc national des deux côtés de la frontière, avant d’être inscrites au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco (en 1984 et 1986). L’humidité régnante favorise le développement d’une ample flore, d’où une grande quantité d’aliments disponibles pour une faune très variée : 500 espèces d’oiseaux, 80 espèces de mammifères, une grande diversité de reptiles, poissons, insectes, papillons habitent cet écosystème.

L’après-midi, visite des chutes du côté brésilien : vous réaliserez cette excursion en service regroupé en compagnie d’un guide francophone, au départ de votre hôtel. Depuis le pays voisin, c’est une vue d’ensemble des chutes qui s’offre sous vos yeux. Vous longerez un sentier parallèle à la rivière sur 1,2 km avant d’arriver à une passerelle qui vous rapproche de la gorge du Diable.

  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Guide francophone

Jour 2 : Chutes Iguaçu - côté argentin

Ce jour sera consacré à la visite des chutes du côté Argentin. Départ matinal, vers 7h30, vous découvrez les chutes depuis la rive argentine, sous diverses perspectives et bien différentes de ce que vous avez vu la veille.
Un train a été aménagé à l’intérieur du parc pour faciliter les déplacements des visiteurs d’un secteur à l’autre en minimisant l’impact sur l’environnement.

La visite comprend 3 secteurs :
- les chutes inférieures : on accède au pied des chutes, sur 1,7km de passerelles. Nombreux escaliers.
- les chutes supérieures : sensations plus panoramiques avec 1,2km de passerelles
- la Gorge du Diable que l’on atteint au bout d’une passerelle de 1,1km.

Retour à votre hôtel dans l'après-midi.

Note : les excursions "Aventura Nautica et "Gran Aventura" peuvent vous être proposées sur place en fonction du temps. Elles sont optionnelles et à régler sur place.

  • Hébergement : en hôtel
  • Encadrement : Guide francophone

Jour 3 : Puerto Iguazú

En fonction de l'heure de votre vol, transfert à l'aéroport pour votre vol retour. Fin de nos prestations.

Note : possibilité de poursuivre votre séjour en incluant des excursions supplémentaires : découverte de la communauté Mbya Guarani Yryapú, observation ornithologique, activités de plein-air (canoping, trekking...). Consultez nos équipes de vente.

  • Encadrement : Chauffeur local

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte

Environnement

Patrimoine et Nature

Itinérance

En étoile

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

2 jours de découverte

Nombre de participants

De 1 à 15 participants

Début du séjour

A l'aéroport d'Iguaçu.

Fin du séjour

A l'aéroport d'Iguaçu.

Caractéristiques du circuit

Voyage de découverte. Les visites s'effectuent en service groupé avec un guide francophone. Possibilité d'avoir un guide francophone privé (nous consulter).

Hébergement

Hôtel Jasy (sous réserve de disponibilité) :
Sympathique petit hôtel de 10 chambres, construit avec des matériaux naturels. Piscine et restaurant. Votre hôtel a une démarche de minimisation progressive d’impact environnemental (énergie solaire, tri des déchets, recyclage des eaux grises).

Nourriture

Les petits déjeuners sont pris à l'hôtel.
Les déjeuners et dîners sont libres.

Encadrement

Vous êtes accompagnés par un guide local francophone en service regroupé.

Documents de voyage

Vous êtes en groupe mais nous vous adressons vouchers et carnet de voyage.

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
- Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

- 1 chapeau de soleil ou casquette
- 1 foulard
- 1 bonnet et/ou bandeau
- T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
- 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
- 1 veste en fourrure polaire
- 1 short ou bermuda
- 1 pantalon de trekking
- 1 pantalon confortable pour le soir
- 1 veste imperméable et respirant type Gore-tex
- 1 cape de pluie (utilisation délicate et peu conseillée par grand vent)
- 1 maillot de bain
- Des sous-vêtements
- Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax ou de laine.
- 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville et imperméable (semelle type Vibram). Pensez à "casser" les chaussures neuves et refaire celles qui sont restées au placard, sinon gare aux ampoules !
- 1 paire de chaussures détente pour le soir.

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.

Equipement

1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
1 gourde (1 litre minimum)
1 lampe frontale
1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence
Crème solaire + stick à lèvres.
Nécessaire de couture

3. Formalités et santé

Formalités

Pour obtenir les informations sur les formalités d'entrée dans le pays, consulter : http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/menu-fra.asp

Vaccins Obligatoires

La vaccination contre la fièvre jaune n'est pas obligatoire pour les voyageurs arrivant directement d'Europe ou des Etats-Unis. Bien que les cas de fièvre jaune ne soient localisés que dans la région voisine des chutes d'Iguaçu, le pays est considéré, « administrativement », comme un pays d'endémie amarile.
Même si le risque (modéré) n'existe que pour ceux (à qui on doit recommander la vaccination) qui se rendent dans cette région, ceux qui projettent de prolonger leur voyage dans d'autres pays d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale ou dans les Caraïbes, se verront réclamer, au risque de ne pouvoir embarquer, un certificat de vaccination, même s'ils n'ont pas été à Iguaçu !
La mention de validité « à vie » du vaccin doit être notifiée sur le carnet jaune par un Centre de vaccinations internationales, y compris pour les vaccins faits avant que ne soit prolongée la durée de validité.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.

Prévention Paludisme

Il est présent sous une forme bénigne dans le nord de l'Argentine, au dessous de 1 800 mètres. La protection contre les piqûres de moustiques (répulsifs corps et vêtements, moustiquaires) préviendra aussi le risque de transmission d’autres maladies (dengue, fièvre jaune, virus Zika). Pour les séjours de plus de 8 jours en zone impaludée (régions rurales du nord), il faudra adjoindre à ces mesures la prise de Chloroquine (Nivaquine) sur prescription médicale.

Autres risques

Vous y échapperez en observant les conseils prodigués dans nos recommandations générales sur les risques environnementaux et comportementaux. Sans les majorer (mais sans non plus les occulter) il faut signaler, dans le nord essentiellement, les risques, rares mais redoutables, de morsures de serpents (crotales et cobras). Les treks andins et, a fortiori, l´ascension de sommets (l´Aconcagua culmine à 6 960 mètres) exposent aux risques de l' « andinisme », version locale de l'alpinisme, mêmes précautions donc que celles détaillées dans « Santé des voyageurs ».

Le syndrome pulmonaire à hantavirus (maladie respiratoire sévère transmise par contact avec les déjections de rongeurs petits ou gros, rats, souris voire capibaras), est endémique, sans risque majeur de transmission, dans de nombreuses régions, depuis la Patagonie jusqu'au nord du pays. Cependant il peut évoluer sur un mode épidémique local avec risque de transmission y compris interhumaine. Le risque concerne alors plus les populations locales, averties de l'épidémie, et les soignants que les voyageurs.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans les grandes villes et, en particulier, à Buenos-Aires, où les problèmes médicaux et chirurgicaux pourront être pris en charge, après avis auprès de la compagnie d'assistance et, éventuellement, des services de l'ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Rappelons tout d´abord que le Brésil se situe dans l´hémisphère sud : les saisons y sont inversées par rapport aux nôtres. L´été commence en décembre, pour s´achever en mars, alors que l´hiver dure de juin à septembre. Dans les régions de climat tempéré l´automne et le printemps s´intercalent entre ces deux saisons majeures.
Soulignons également qu´à part au sud du tropique du Capricorne l´été est la saison des pluies alors que l´hiver est la saison sèche.
Enfin, dans un pays d’une telle étendue, il existe à la même période de l´année d´importantes différences climatiques selon les régions.

L´Amazonie connaît un climat équatorial très humide. Excepté pendant la brève saison sèche, qui dure de septembre à novembre, les précipitations y sont régulières et abondantes : le niveau des pluies dépasse 2 000 mm par an. La température y subit peu de variations saisonnières et la moyenne annuelle est d´environ 26°. La sensation de chaleur étouffante qu´on peut avoir dans la forêt amazonienne ne vient donc pas d´une température extrême, mais du taux d´humidité, qui n´est jamais bien loin de 100% !

Avec un climat tropical semi-aride, le Nordeste est la région la plus chaude du Brésil. Pendant la saison sèche, qui s´étale de mai à novembre, les températures atteignent fréquemment 40°. De plus, malgré des pluies fréquentes, mais brèves, entre décembre et avril, le niveau des précipitations atteint péniblement les 500 mm annuels. Ces pluies ont en outre un caractère aléatoire et, certaines années, l´absence totale de précipitations provoque des sécheresses meurtrières.

Marqué par une longue saison sèche, un climat subtropical règne à l’est du plateau brésilien. Si les températures y sont à peu près stables tout au long de l´année, elles varient par contre beaucoup selon l´altitude, ainsi qu´entre le jour et la nuit.

A l´ouest du plateau, dans le Mato Grosso, c´est la saison des pluies qui est très marquée. Abondantes de novembre à avril, elles provoquent chaque année l´inondation de la plaine du Pantanal, qui se transforme alors en un immense territoire d´étangs et de marécages, paradis des poissons et des oiseaux.

Plus on descend vers le sud, plus le climat se fait tempéré. Passé le tropique du Capricorne, les quatre saisons sont plus marquées et, alors que la côte a un climat de type méditerranéen (avec hivers doux et étés chauds), l´extrême sud a des hivers froids avec des températures parfois inférieures à 0°.

Enfin, du nord du pays jusqu´au tropique du Capricorne, le littoral brésilien jouit d´un climat tropical modéré par les alizés et les températures moyennes y sont généralement comprises entre 23° et 27°.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d'autant plus rapidement. Dans l'intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l'état des lieux qu'il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l'affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler tous vos papiers, mouchoirs, boîtes, etc...

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

Découvrez notre bateau