TREK CHILI BOLIVIE - VOYAGE ATACAMA - TREK UYUNI Déserts austraux et démesure andine

  • San Pedro de Atacama - Chili
  • Laguna Colorada - Lipez - Bolivie
  • Désert d Atacama - Chili
  • Réserve Nationale des vigognes - Chili
  • Vallée de la lune - Chili
  • Fumerolles des Geysers du Tatio - Chili
  • Lagune Verde et laguna Blanca - volcan Licancabur - Bolivie
  • Le Salar d Uyuni - Bolivie
  • L’ancienne église de Chiu-Chiu - Chili
  • Sur le sentier vers le volcan Tunupa - Bolivie
  • À partir de 7670 $CAD
  • Prochain départ
  • Circuit accompagné
  • 19 Jours
  • Niveau :
  • Altitude
  • Code : CHL005

  • • Les ascensions de 4 volcans, dont le superbe Licancabur
  • • Les Lagunas Colorada et Verde, perles de l'Altiplano
  • • Le salar d'Uyuni, entre ciel et terre
  • • La superbe ville coloniale de Valparaiso

Les déserts de l’Atacama et du Lipez sont les témoins de la collision titanesque des fonds marins du Pacifique et des géants des Andes.
En Atacama, les hommes ont apprivoisé cette nature d’exception, élevant lamas et alpagas. Les formations géologiques surprenantes se succèdent : nous marchons au fond de canyons, en bordure du salar d’Atacama, dans la cordillère de Sel, et découvrons les célèbres geysers du Tatio. Les paysages désertiques, dominés par de nombreux volcans, sont émaillés de cactus géants.
Le haut plateau désertique du Lipez, côté bolivien, dévoile d’extraordinaires paysages aux couleurs irréelles. Nos pas nous mènent au cœur des cordillères volcaniques, au bord des extraordinaires Lagunas Verde et Colorada, dans des déserts aux noms évocateurs, dont le désert de Salvador Dali, réputé pour ses volcans dont les flancs bariolés évoquent une palette du peintre. Clou du spectacle : le salar d’Uyuni, immense étendue blanche et scintillante.
Ce superbe trek est ponctué de 4 ascensions de volcans, dont le superbe Licancabur (5916m) et l'Uturunco (6040m). Nous terminerons par la visite de la superbe ville coloniale de Valparaiso.

Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

07/10/2019

25/10/2019

8230 $CAD Assuré

04/11/2019

22/11/2019

7670 $CAD Assuré à partir de 5

20/04/2020

08/05/2020

7910 $CAD Assuré à partir de 5

08/06/2020

26/06/2020

7910 $CAD Assuré à partir de 5

20/07/2020

07/08/2020

8150 $CAD Assuré à partir de 5

03/08/2020

21/08/2020

7920 $CAD Assuré à partir de 5

07/09/2020

25/09/2020

7910 $CAD Assuré à partir de 5

19/10/2020

06/11/2020

7830 $CAD Assuré à partir de 5

Le prix comprend

le transport des bagages, l’encadrement, l’hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas. L’accès au service médical de l’Ifremmont, spécialisé sur l’altitude, ouvert 24h/24 et 7j/7 (dans la mesure où une communication GSM ou satellite peut être établie).

Le prix ne comprend pas

• le transport aérien et les transferts,
• Les assurances
• Les frais d’inscription
• Les pourboires, les boissons
• Les repas à Santiago et Calama soit 4 à 5 repas, en fonction des horaires de vol (environ 15$ par repas)
• Les frais de transferts aéroport en cas de vol différent de celui du groupe

Complément d'information tarifaire

Supplément chambre individuelle : nous consulter pour prix et disponibilité.

En option et moyennant supplément, possibilité d'excursion pour observer les étoiles le septième jour du circuit (voir détails dans l'itinéraire).

Pré-acheminement possible de plusieurs villes de France (Lyon, Marseille, Nice, Bordeaux, Toulouse…) à partir de 90 €, sous réserve de disponibilité dans la classe de réservation concernées au moment de la demande. Nous contacter pour plus d'information.

Idées associées

Volcan  /   Pacifique  /   Cordillère des Andes  /   Altiplano  /   Rio de Janeiro  /   Alpaga  /   Santiago  /   Sud Lipez  /   Licancabur  /   Incahuasi  /   Atacama  /   Jirira.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Santiago (600m)

Dans la matinée, accueil à l’aéroport par notre guide francophone. Court transfert à l’hôtel (30mn) situé au cœur de la capitale, à deux pas de l’avenue O’Higgins qui traverse la ville d’est en ouest. Santiago regroupe plus d’un tiers de la population nationale et confirme son rôle central dans l’activité du pays. Nous en visitons les principaux lieux d’intérêt comme la plaza de Armas, la cathédrale, le palais de la Moneda et le Cerro San Cristobal. Ce dernier nous offre une vue panoramique privilégiée sur la ville et les Andes lorsque les conditions sont favorables. Le Cerro Plomo (5424m) surplombe la ville qui s’étale dans l’immense vallée.

NB : il y a de nombreux bureaux de change dans le centre-ville pour convertir vos devises au meilleur taux.

  • Heures de marche : entre 2h et 2h30
  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h

Jour 2 : Santiago - Calama - campement Rio Grande (3250m)

Nous prenons l’avion (2h de vol) pour rallier la ville minière de Calama, célèbre pour la mine de Chuquicamata, l’une des plus grandes mines de cuivre à ciel ouvert au monde. Notre minibus nous transfère directement au petit hameau de Rio Grande, au nord de San Pedro d’Atacama, niché au creux du canyon et traversé par la rivière du même nom. Nous sommes sur l'une des ancestrales routes des Atacameños reliant l’Altiplano au salar d’Atacama. Un décor idéal pour faire nos premiers pas d’acclimatation aux environs de cultures irriguées puis rejoindre notre campement.

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Hébergement : en campement
  • Transfert : Minibus, entre 2h et 2h30

Jour 3 : Trek : canyon du Rio Grande - campement San Bartolo (2700m)

Alors que le soleil du matin inonde déjà le fond du canyon, nous progressons par un petit sentier qui descend vers le sud. Les cactus candélabres (Echinopsis atacamensis) agrémentent de leurs silhouettes élancées les pentes arides sur lesquelles nous marchons. A plusieurs reprises nous traversons à gué l’étroit Rio Grande qui nous offre une note vivifiante. Le campement éloigné des grands axes nous assure une nuit calme et reposante.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 600 m
  • Hébergement : en campement

Jour 4 : Trek : San Bartolo - Katarpe (2500m) - campement près de la cordillère de Sel

Cette nouvelle journée nous fait fouler la piste de l’ancienne route commerciale qui reliait Calama à San Pedro d’Atacama. Ce fut aussi un lieu d’affrontements entre les populations atacameñas et les Incas. L’histoire se répètera en ces mêmes lieux lors des épisodes de la Guerre du Pacifique à la fin du XIXe siècle. Notre chemin emprunte encore quelques passages à gué avant d’arriver dans la vallée plus ouverte de Katarpe. Le véhicule nous attend déjà et nous conduit à notre campement situé en bordure de la pointe septentrionale de la cordillère de Sel.

  • Heures de marche : entre 5h30 et 6h
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 250 m
  • Hébergement : en campement
  • Transfert : Minibus, entre 0h30 et 1h

Jour 5 : Cordillère de Sel - Socaire - campement vallée Nacimiento (3275m)

C’est dans le paysage minéral de la cordillère de Sel que nous randonnons ce matin. Ce plissement géologique du salar d’Atacama a été façonné par l’eau et le vent de façon spectaculaire. Au cœur d’un canyon, nous observons un site géologique unique et fascinant. Notre véhicule nous récupère pour nous conduire vers les lagunes de l’Altiplano, ce haut plateau andin dépassant les 3500m. Nous longeons le salar d’Atacama jusqu’au village de Toconao, réputé pour ses constructions en liparite (ou rhyolite, lave blanche), la Quebrada de Jerez, avec une vue dominant tout le salar. Après la visite autour de la place centrale, nous continuons jusqu’à Socaire, ce village pré-inca entouré de cultures en terrasses, où nous plantons le campement pour la nuit, non loin de la Quebrada de Nacimiento.

  • Heures de marche : entre 4h et 4h30
  • Dénivelé + : 200 m
  • Dénivelé - : 200 m
  • Hébergement : en campement
  • Transfert : Minibus, entre 3h et 3h30

Jour 6 : Lagunas Cerros Miñiques et Miscanti - San Pedro de Atacama (2438m)

L’air pur et vivifiant de l’altitude accompagne ce début de matinée au milieu de volcans de plus de 5500m. Alors que nous faisons route de bon matin en direction des lagunes, nous découvrons peu à peu l’étendue complète du salar et les différents sommets de la cordillère qui nous font face : les volcans Chiliques (5778m), Miscanti (5622m) et Miñiques (5910m). Nous effectuons une marche d’acclimatation aux abords des Lagunas Miñiques et Miscanti parées de bleus célestes, avant de reprendre la route pour Tumbre où nous faisons une nouvelle randonnée d’acclimatation sur les pentes du volcan Lascar. Puis retour à San Pedro de Atacama ; ce soir, nous dormons sous un toit dans l’ambiance cosmopolite de San Pedro d’Atacama.

Option : observation des étoiles.
Le désert d’Atacama, grâce à son air très pur, est l’un des meilleurs sites au monde pour observer le ciel nocturne et les étoiles. Nous vous proposons une excursion de 2h30 environ pour découvrir, grâce à des télescopes de haute qualité, planètes, étoiles, galaxies et autres corps célestes. En plus de l’observation, nous découvrons comment les astronomes contemporains voient le ciel et l’univers, et quelles sont les découvertes récentes.
Attention, cette activité ne peut pas être organisée 2 jours avant et après la pleine lune. A réserver et régler sur place (environ 30€ par personne). Excursion en service regroupé sans possibilité de privatisation, en français, espagnol ou anglais selon disponibilité. Il est possible que l'observation ne puisse se faire pour des raisons climatiques.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Dénivelé + : 400 m
  • Dénivelé - : 400 m
  • Hébergement : en auberge
  • Transfert : Minibus, entre 4h et 4h30

Jour 7 : San Pedro de Atacama (2438m) - Laguna Colorada (4300m)

Une fois que nous avons effectué les démarches d’immigration au poste de San Pedro de Atacama, nous empruntons la route internationale du col Jama pour rejoindre le poste frontière bolivien à l’Hito Cajon (1h de route en minibus). C’est ici que nous prenons les jeeps pour les 9 jours d’aventure bolivienne. Majestueuses, les Lagunas Blanca et Verde donnent le ton. Les 5916 mètres du volcan Licancabur suscitent déjà les regards admiratifs et les questions de sa future ascension. Nous évoluons dans un décor féérique jouant de contrastes des plus audacieux. Ici, nous prenons un bain dans les thermes de Polques à 4200m. Plus loin nous marchons au milieu des fumerolles des solfatares de Sol de Mañana à 4850m, pour arriver en fin de journée devant la splendide Laguna Colorada (4300m). Au loin, les nombreux flamants roses parachèvent le spectacle.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 3h30 et 4h

Jour 8 : Laguna Colorada - San Juan

Nous remontons plein nord en longeant la Laguna Colorada en direction de l’Arbol de Piedra. La piste nous fait traverser d’immenses plateaux semés de volcans et de lagunes. Les rencontres avec les vigognes en petits troupeaux sont nombreuses. Une fois passé le salar de Chiguana, nous arrivons à San Juan.

  • Heures de marche : entre 1h30 et 2h
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 7h et 7h30

Jour 9 : San Juan - trek volcan Iruputunco (5163m) - San Juan

Après 3h de route nous arrivons au pied du volcan Iruputunco, dans la région la plus isolée du Sud Lipez. Un chemin bien tracé nous conduit au bord du cratère de soufre de ce volcan toujours en activité, où nous attendent des vues absolument spectaculaires et inhabituelles. Retour à San Juan.

  • Heures de marche : entre 5h et 5h30
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 6h et 6h30

Jour 10 : Salar d'Uyuni - île d'Incahuasi - volcan Tunupa - Coquesa (3650m)

A Puerto Chuvica, nous faisons notre entrée sur les 12000km² de sel du salar d’Uyuni. Sans autre repère que l’horizon éblouissant de blancheur, notre chauffeur fait route directe vers la plus renommée des quelque 72 îles que compte le salar, Incahuasi. Cette réserve abrite une quantité impressionnante de cactus candélabres et nous offre un panorama exclusif depuis la petite place à son sommet, lieu sacré pour les communautés locales. Le volcan Tunupa, à 50km de là, paraît encore bien loin ; nous reprenons notre 4x4 pour rejoindre le village de Coquesa (3650m), situé au pied du volcan. Les couchers de soleil y sont fameux.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Dénivelé + : 150 m
  • Dénivelé - : 150 m
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 4h et 4h30

Jour 11 : Ascension partielle du volcan Tunupa - Coquesa (3650m)

Journée de randonnée et ascension progressive vers le belvédère du Tunupa à 4700m. Deuxième ascension ; nous progressons doucement au milieu des champs de quinoa, ou de lupins selon la saison. Nous arrivons à 4700m à l’un des points de vue privilégiés sur les roches de couleur jaune, rouge et ocre qui dévalent en pierrier les aiguilles déchiquetées du sommet du volcan. L’immensité du salar s’étend, immaculée, à perte de vue. Sans trop d’effort, nous descendons par le même chemin. Avant de reprendre les 4x4, nous visitons le site des momies précolombiennes et terminons l’après-midi dans la tranquillité que nous offre le rivage du salar. Retour à Coquesa (3650m).

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 800 m
  • Dénivelé - : 800 m
  • Hébergement : en refuge

Jour 12 : Salar d'Uyuni - Uyuni (3660m) - Alota (3850m)

Aux premiers rayons du soleil, nous profitons de la quiétude des lieux et parcourons le salar en direction d’Uyuni. L’occasion de découvrir la dureté de l’exploitation du sel et l’activité colorée du marché de la ville, chef-lieu de province. Réputée pour sa gare, toujours en activité, nous visitons le fameux cimetière des trains aux abords de la ville, ainsi que son marché. La piste nous conduit ensuite jusqu’à Alota (3850m) ou l’un des villages alentour, où nous passons la nuit (selon les disponibilités de logements).

NB : les logements ou refuges sont en constante évolution dans la région du Sud Lipez. Notre équipe fait son maximum pour vous choisir les endroits qui offrent un confort optimum par rapport à notre programme.

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 5h30 et 6h

Jour 13 : Alota - vallée des rochers - Quetena Chico (4190m)

Route pour le village de Quetena Chico. Cette journée nous permet de découvrir les paysages typiques de l’Altiplano bolivien. Entre pampas semi-arides, volcans aux pointes enneigées et troupeaux de lamas, nous apprécions la nature sculptée par les éléments. Découverte de l’étonnant champ de lave d’ignimbrite dans la "vallée des rochers", et ses étonnantes formations géologiques, caractéristiques de l'Altiplano avec de vastes étendues entrecoupées de canyons. Cette halte nous ravit en marchant entre les immenses blocs délités et façonnés par l’érosion. C’est d’ailleurs de cet endroit que nous pouvons déjà apercevoir le sommet bifide du volcan Uturunco. Ce soir, nous sommes au pied du volcan dans le petit village de Quetena Chico (4190m).

  • Heures de marche : entre 1h et 1h30
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 50 m
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 4h30 et 5h

Jour 14 : Ascension du volcan Uturunco (6008 m) - Quetena Chico (4190m)

Maintenant que nous sommes très bien acclimatés à l’altitude, nous pouvons faire l’ascension de l’un des plus hauts sommets de la région. Il nous faut environ 2h de jeep pour parvenir au départ du sentier. Suivant les conditions climatiques sur la zone et l’enneigement de la piste d’accès, plusieurs cas de figure s’imposent.
Une ascension classique de la face est, depuis le col à 5700m environ, ou des fumerolles de la face ouest/nord-ouest à 5400m environ. Si le froid ou le vent sont trop vifs, une marche sur la piste d’accès est envisageable. Bien souvent, la décision est prise par l’accompagnateur et le chauffeur du véhicule en arrivant sur le site, pour garantir un maximum de sécurité.
Après l’ascension du sommet (6008m) et son panorama imprenable, nous retournons à Quetena Chico pour un déjeuner bien mérité. Le reste de l’après-midi peut être consacré à la visite du village ou du centre d’interprétation de la région. Ce dernier nous donne d’excellentes informations sur la faune, la flore, la géologie et les coutumes locales. Nous restons à Quetena Chico pour la nuit.

Si nous faisons l'ascension par la face est, nous avons 4h de marche et +300m, -300m de dénivelés.

  • Heures de marche : entre 6h et 6h30
  • Dénivelé + : 600 m
  • Dénivelé - : 600 m
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 3h30 et 4h

Jour 15 : Quetena Chico - thermes de Polques - Laguna Verde (4400m) - volcans Licancabur et Juriques

Nous quittons Quetena Chico pour rejoindre la Laguna Verde, point de départ de l’ascension du Licancabur. Le sommet de l’Uturunco disparaît, alors que devant nous les quelque 60km² écarlates de la Laguna Colorada font leur apparition. Nous marchons sur les rives de la lagune en observant au passage, les trois espèces andines de flamants roses, le chilien (Phoenicopterus chilensis), l’andin (Phoenicoparrus andinus) et le flamant de James (Phoenicoparrus jamesi). C’est le lieu de prédilection pour leur reproduction, on en compte plus de 10000 au plus fort de la saison. Nous prenons ensuite le temps de replonger dans les eaux chaudes des thermes de Polques, avant de gagner le refuge de Laguna Verde au pied du volcan Juriques. La soirée est courte pour être en forme le lendemain. Nuit au refuge (4400m).

  • Heures de marche : entre 2h30 et 3h
  • Dénivelé + : 50 m
  • Dénivelé - : 50 m
  • Hébergement : en refuge
  • Transfert : 4X4, entre 3h30 et 4h

Jour 16 : Ascension (facultative) du Licancabur (5916m) - San Pedro de Atacama (2438m)

Pour ceux dont la condition physique le permet, car le terrain est parfois difficile (ascension facultative), départ dans la nuit pour un court transfert en jeep (1h) jusqu’en dessous du col, entre les volcans Juriques et Licancabur. Ce dernier est sacré pour les populations atacameñas. En kunza, la langue locale, son nom signifie "montagne du peuple". A 5916m, ce cône volcanique parfait nous offre une fabuleuse vue sur le Sud Lipez, l’Atacama et la chaîne des Andes, inoubliable. Une petite balade en bordure des Lagunas Blanca et Verde est l’option très agréable qui est offerte au reste du groupe, si le cas de figure se présente. Le déjeuner terminé, nous effectuons les formalités d’immigration boliviennes et chiliennes pour notre retour à San Pedro d’Atacama, à 2438m (durée du trajet en minibus : 1h).

  • Heures de marche : entre 10h et 10h30
  • Dénivelé + : 1300 m
  • Dénivelé - : 1300 m
  • Hébergement : en auberge

Jour 17 : San Pedro de Atacama - geysers du Tatio - Santiago

Lever aux aurores pour monter au site des geysers du Tatio (4321m). Nous prenons le petit déjeuner au milieu des fumerolles et des marmites d’eau bouillonnante. Le soleil vient juste de faire son apparition au-dessus du volcan Tatio, le site nous révèle toutes ses splendeurs.
Nous poursuivons par la visite des villages de Caspana et ChiuChiu, ainsi que la Pukara de Lazana (ancienne forteresse pré-inca), avant de rejoindre Calama et prendre notre vol pour Santiago.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : 4X4, entre 4h et 5h

Jour 18 : Santiago - Valparaiso - Santiago

Route pour la côte pacifique. Visite de la superbe ville de Valparaiso, port de légende des cap-horniers du siècle dernier. Retour à Santiago.

  • Hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jour 19 : Santiago

Petit déjeuner à l'hôtel.
Fin de nos services.

  • Hébergement : en avion

Important itinéraire

• Les temps de marche sont donnés à titre indicatif. En fonction du niveau des participants, de la météo et/ou de l'état du terrain, ils peuvent varier, en plus comme en moins. Pour les étapes en altitude, le niveau d'acclimatation joue aussi un rôle dans la durée des marches.

• Les impératifs locaux : retards de bus, saisons, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales… peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.

• L'ascension du Licancabur prévue dans ce programme est une ascension sérieuse et très physique, que l'altitude rend encore plus difficile. Il faut donc l'aborder en étant conscient que la réussite du sommet n'est pas garantie. Il est possible de rester au refuge si vous ne souhaitez pas tenter l'ascension.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Trek

Environnement

Désert,
Volcans

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de jours d'activités

11 jours de marche

Nombre de participants

De 5 à 15 participants

Caractéristiques du circuit

• Très bonne condition physique. Haute altitude et conditions climatiques parfois difficiles. 2 à 10h de marche par jour. Ascension des volcans Irruputunco (5163m), Tunupa (partielle, 4700m), Licancabur (5916m) et l'Uturunco (6040m).

• Dans les Andes centrales, le voyage commence et reste continuellement en haute altitude. Nos itinéraires ont été créés en prenant en compte une acclimatation progressive. Des maux de tête et autres désagréments liés à l'altitude peuvent malgré tout survenir. Si vous êtes sensible à ces effets, nous vous conseillons d'emporter des médicaments type "Diamox" (consultez votre médecin). Les conditions climatiques peuvent être difficiles : vous pouvez avoir en quelques jours de la neige, un grand vent en altitude en montagne, une légère tempête de sable, et surtout un grand soleil et ciel bleu dont il faut bien se protéger. Il est donc indispensable d'avoir des vêtements et un duvet adéquats car il peut faire très froid, y compris dans les refuges, rarement chauffés. Les conditions des pistes rendent parfois le trajet plus difficile.

• Certaines étapes, notamment dans la région de l'Altiplano bolivien et du Tatio, peuvent être très fatigantes en raison du mauvais état des pistes. Il faut donc accepter les réalités du pays en conservant "l’esprit d’aventure".

• La sécurité reste aléatoire dans cette zone : les communications sont très compliquées en cas d'urgence, il n'y a pas forcément d'ambulance disponible à San Pedro, et le premier hôpital possible est à Calama, soit à plus de 100km de San Pedro.

Hébergement

- Hôtel standard à Santiago, au confort agréable (eau chaude, électricité). Il est situé en centre-ville, à côté d’une station de métro et dans un quartier piétonnier.
- Auberge agréable et de charme à San Pedro de Atacama, à 5mn du centre-ville (chambre double avec toilettes et salle de bain).
- Refuges très sommaires et rustiques à Atullcha, et au bord des Lagunas Verde et Colorada, Tunupa, Coquesa, Alota et Quetena.
- Campement (4 nuits) lors du trekking d'acclimatation, du canyon de Rio Grande à la cordillère de Sel.

NB : un supplément vous permet de dormir en chambre single (sauf pour les nuits en refuge).

Sur l’Altiplano bolivien (Laguna Verde, Laguna Colorada), les refuges sont constitués de dortoirs de 6/8 personnes : ils sont sommaires, équipés de générateur électrique (donc pas d'électricité en permanence, mais en principe il y en a toujours le soir pour dîner et recharger les batteries des appareils numériques), la douche est toujours possible (en eau courante ou réserve d'eau), l'eau chaude est parfois possible mais pas systématiquement (le chauffe-eau peut être à cours). Nos logements ont été sélectionnés dans des zones parfois isolées, en fonction de la réalité du pays, où nous devons nous préparer à vivre dans un confort simple.

Nourriture

Au restaurant ou en auberges locales dans les villes. Préparée par l’équipe locale sur les hauts plateaux.

BOISSONS
L'eau est potable dans tout le pays. Sinon, on trouve de l'eau minérale dans tous les villages.
• La chicha : jus de fruits fermenté et alcoolisé, très populaire au Chili.
• Le pisco : eau de vie à base de raisin, et jus de citron vert on le consomme nature ou en cocktail.
• Le leche con platano : le milk-shake le plus courant, lait-banane.
• Le mote con huesillo : grains de blé germés trempés dans une décoction de pêches séchées.
Il existe cinq grandes régions productrices de vin : Bío-Bío, Rapel, Maule, Aconcagua et la vallée du Maipo. Cette dernière, située à proximité de Santiago, est la région viticole la plus connue pour la qualité de ses vignes.

Encadrement

Accompagnateurs chiliens francophones aux étapes (vols intérieurs non accompagnés). Nous choisissons de prévoir un encadrement différent sur Santiago d’une part, pour un city tour, et le nord du pays d’autre part, pour la partie trekking. En effet, ces deux étapes sont bien différentes. Ceci permet de garantir des compétences pointues sur chaque région où le guide prévu en sera le spécialiste. Le premier accompagnateur vit à Santiago et vous fera donc découvrir sa ville. Le second est un spécialiste de la randonnée et vit dans le nord du Chili. Tout au long de votre voyage, le guide est là pour répondre à vos questions aussi bien culturelles que pratiques.

Dans certains cas, vous aurez un seul et même guide pour l'ensemble du voyage.

Important :
Un guide assistant hispanophone vous accompagnera lors de l'ascension du Licancabur ; il est assermenté et imposé par le parc pour les groupes de randonneurs. Nous n'avons aucun contrôle sur la qualité de ce guide assistant.

Transfert et transport des bagages

Tous nos transferts sont en service privé (sauf en cas de vols internationaux différents de ceux du groupe : possibilité de regroupement avec d’autres voyageurs de notre agent local) ainsi que l'intégralité des visites de sites que nous proposons dans nos différents voyages.

La plupart des transferts ont lieu sur des pistes de terre peu entretenues, notamment dans l'Altiplano. La route devient goudronnée lorsque nous longeons le salar d'Atacama en descendant vers le sud aux Lagunas Miscanti et Miñiques.

Transferts en minibus privé du J2 au J10 et du J18 au J19
5 à 6 participants : minibus Toyota 10 places
7 à 11 participants : minibus Sprinter 15 places
12 participants : minibus Sprinter 15 places + pick-up d’appoint

Transferts en jeep Toyota Land Cruiser du J11 au J17
Nous choisissons une répartition dans les jeeps de la manière suivante :
2 à 5 participants : 1 jeep
6 à 10 participants : 2 jeeps
11 à 15 participants : 3 jeeps

Préparation physique

Une excellente condition physique est requise pour ce circuit.

VISITE MEDICALE
Etre en bonne santé est essentiel pour profiter pleinement de votre voyage Terres d'Aventure ! Si votre dernière visite médicale date quelque peu, c’est l’occasion d’effectuer un bilan de santé en expliquant à votre médecin les principales caractéristiques de votre voyage (climat, altitude, difficulté…) ; une visite chez votre dentiste est aussi une excellente initiative. Ces conseils vous concernent tout particulièrement puisque vous allez entreprendre un voyage lointain et en altitude.
Nous vous conseillons de consulter le site de la Fédération Française de la Montagne et de l'Escalade (www.ffme.fr) rubrique VOTRE SANTE puis "Les effets de l'altitude".
Important : à partir de 45 ans, il est prudent d’effectuer un électrocardiogramme d’effort.

Le MAM (Mal Aigu des Montagnes) :
Ce voyage se déroule à une altitude élevée. Certaines personnes peuvent souffrir de malaises (maux de tête, gonflement, perte d'appétit). La plupart de ces symptômes disparaissent généralement en quelques jours mais il arrive qu'ils empirent et peuvent évoluer en maladies graves ; œdèmes pulmonaires ou cérébraux. Il n'existe pas de médicaments préventifs au MAM. Le diurétique Diamox se révèle souvent efficace, mais vous devez vous assurer auprès de votre médecin que ce médicament ne vous est pas contre-indiqué. L'altitude a aussi pour conséquence de raviver les problèmes dentaires ou autres douleurs chroniques. Pensez-y avant de partir.
Pendant le voyage forcez-vous à boire beaucoup et à éliminer. Prévenez le guide de votre état de santé, même en cas de troubles légers.
Infos sur les problèmes liés à l'altitude : www.ffme.fr

2. Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
Retirez votre veste ou votre manteau.
Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante)
• Chemise manches longues
• 1 sweat shirt
• 2 polaires très chaudes
• 1 gros pull
• 2 pantalons de trekking
• 1 sur-pantalon de trek coupe-vent (avec ouverture totale latérale par zip pour plus de confort)
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 maillot de bain pour les sources chaudes
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes en coton, très longues à sécher et risque élevé d’ampoules.
• 1 coupe-vent imperméable ou veste type Gore-tex
• Des gants très chauds et des sous-gants (très utiles à partir de 5000m, températures très froides)
• 1 bonnet
• 1 collant chaud (sous pantalon)

CHAUSSURES
• Chaussures de grande randonnée résistantes, tenant bien la cheville, à semelles Vibram (privilégier les modèles équipés de pare-pierres si possible).
• Tennis pour mettre le soir au camp.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde isotherme (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale + ampoules et piles de rechange
• Briquet pour brûler les détritus
• Couteau de poche
• Crème solaire de haute protection
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• 1 paire de bâtons télescopiques : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 couverture de survie (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)

Couchage

Sac de couchage cloisonné, utilisable en altitude, et pouvant supporter des températures inférieures à -15°C, drap de sac, couverture de survie plastifiée ou armée.
Il faut être très bien équipé pour les nuits en altitude car il n'y a pas de chauffage dans les dortoirs des refuges ni durant les nuits sous tente (températures proches de 0°C à l'intérieur).
Nous ne pouvons pas vous proposer de location de sac de couchage sur place.

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : aspirine ou équivalent
• Anti-diarrhéique (type Imodium…)
• Antiseptique intestinal (type Ercéfuryl…)
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Pommade anti-inflammatoire
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson (Hydroclonazone, Micropur)
• Bande adhésive élastique (Elastoplast)
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème type Biafine pour les brûlures
• Antalgique en cas de maux de tête persistants dus à l’altitude ; médicament (type Diamox) diurétique léger en comprimés (sur prescription médicale).

Rappel : crème solaire haute protection et crème grasse hydratante (mains et lèvres).

Trousse de secours

Une trousse de secours collective fournie par l'agence et adaptée à votre voyage est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

Matériel fourni

Couverts, bols, matériel de cuisine collectif et tentes.

Tapis de sol type ''Karimat'' ou ''Thermarest'' "en gaufrette", fin mais isolant, pour les nuits en campement.
NB : pour plus de confort apporter un matelas gonflable type ''Thermarest'' (aussi isolant qu’un tapis de sol mais bien plus confortable).

Un caisson hyperbare est fourni sur ce voyage.

3. Formalités et santé

Formalités

Pour obtenir les informations sur les formalités d'entrée dans le pays, consulter : http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/menu-fra.asp

Vaccins Obligatoires

Il n´y en a pas, actuellement, à l'arrivée, mais, la fièvre jaune étant en expansion dans plusieurs pays voisins, la vaccination pourrait être exigée pour les voyageurs ayant récemment séjourné dans ces régions. Le vaccin doit être fait au moins 10 jours avant le départ.

L’insistance actuelle avec laquelle nous recommandons, aux voyageurs en Amérique centrale, Amérique du sud (sauf Uruguay et Chili) et Caraïbes, la vaccination contre la fièvre jaune, même si elle n’est pas obligatoire à l’entrée pour ceux qui arrivent directement d’Europe ou des Etats-Unis, est moins liée au risque de contracter la maladie qu’à la variabilité du risque administratif en cas de voyage itinérant d’un pays de la région à un autre. D’autre part, la possibilité de modification de la Réglementation sanitaire internationale (recommandation devenant obligation) entre l’inscription à un voyage et le départ effectif, mais aussi la récente (juillet 2016) prolongation à vie de la validité de la vaccination, nous conforte dans nos incitations. Elles seront (ou non) confirmées par le médecin du Centre de vaccinations internationales, en fonction du risque et de la législation.

Vaccins Conseillés

Comme lors de tout voyage, il faudra être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole pour les enfants.

Maladies vectorielles
Si le paludisme est absent de l'ensemble du Chili, le risque d'autres maladies transmises par d'autres moustiques peut être présent. II est, depuis longtemps, connu sur l'île de Pâques, où les cas de dengue ne sont pas exceptionnels. Mais les moustiques du genre Aedes, vecteurs de la dengue, du chikungunya, voire du virus Zika ou encore de la fièvre jaune, ont été récemment signalés dans le nord du pays (régions d'Arica et d'Iquique). Les risques ne concernent que cette zone où les voyageurs devront observer une bonne protection par répulsifs peau et vêtements (l'utilisation de moustiquaires ne s'impose pas, l'activité des moustiques aedes étant diurne).

Autres risques

Vous y échapperez en observant les conseils prodigués dans nos recommandations générales, sur les risques environnementaux et comportementaux. Sans les exagérer, mais sans non plus les occulter, il faut signaler, dans le nord essentiellement, les risques, rares mais redoutables, de morsures de serpents (crotales et cobras). Les treks de haute montagne exposent aux problèmes de l' « andinisme », version locale de l'alpinisme, avec les mêmes risques, donc les mêmes précautions détaillées dans nos recommandations. L'insécurité dans les grandes villes et sur les sites touristiques doit demeurer à l'esprit du voyageur. La présence de mines près des frontières boliviennes et péruviennes doit inciter à se renseigner sur les risques qu’elles représentent auprès des autorités compétentes. Rappelons enfin que, le Chili étant en zone d'activité sismique, il faudra penser, en cas de tremblement de terre, à rassurer ses proches, soit directement, soit par l'intermédiaire de l'ambassade de France.

Le syndrome pulmonaire à hantavirus (maladie respiratoire sévère transmise par contact avec les déjections de rongeurs petits ou gros, rats, souris voire capibaras), est endémique, sans risque majeur de transmission, dans de nombreuses régions, depuis la Patagonie jusqu'au nord du pays. Cependant il peut évoluer sur un mode épidémique local avec risque de transmission y compris interhumaine. Le risque concerne alors plus les populations locales, averties de l'épidémie, et les soignants que les voyageurs.

Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes dans les grandes villes et, en particulier, à Santiago, où les problèmes médicaux et chirurgicaux pourront être pris en charge, avis pris auprès de la compagnie d'assistance et, éventuellement, des services de l'ambassade de France.

Service médical 24h/24 – 7j/7

Ce voyage fait partie de ceux que nous qualifions de voyage en milieu isolé ou de voyage en altitude.

Pour vous permettre de vivre cette expérience en toute sécurité, nous avons mis en place un partenariat avec l’Ifremmont, l’institut de formation et de recherche en médecine de haute montagne, basé à Chamonix.

Durant votre voyage, vous pourrez donc bénéficier d’un service médical d’urgence. Ce service vous permet d’avoir accès par téléphone 24h/24 et 7j/7 à un médecin spécialiste de l’altitude et des conditions isolées. En cas de problème médical, vous serez mis en relation par votre guide avec l’un des médecins.

Vous avez également la possibilité de réaliser une téléconsultation avant départ. Celle-ci est optionnelle et son coût est de 50€. En cas de doute sur une pathologie particulière qui vous concerne, nous vous recommandons vivement d’avoir recours à cette téléconsultation. Elle vous permettra de faire le point avec des médecins spécialistes de l’altitude. Vous partirez donc rassuré et avec des consignes claires.

Il est important de préciser que le service médical d’urgence ne remplace pas une assurance rapatriement. Il s’agit d’un service de téléconsultation médicale qui permet de poser un premier diagnostic.

Soucieux d’assurer toujours plus votre sécurité lors de nos voyages, nous avons souhaité intégrer ce service de manière totalement gratuite pour nos clients.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

La forme du pays (étroit et allongé sur 4000 km) explique de grandes différences climatiques du nord au sud ! Le nord, désertique, se visite toute l´année. Le centre connait un climat tempéré ; printemps et automne y sont particulièrement agréables. L´été austral est la meilleure saison pour sillonner la Patagonie. Au cœur des cinquantièmes hurlants, cette région est le domaine du vent et son climat est très variable, grand soleil ou flocons. Les températures, pendant l’été austral, oscillent entre 2 et 22° (une dizaine de degrés de moyenne). Dans tous les cas, l’amplitude thermique jour-nuit augmente avec l’altitude. L´île de Pâques a une saison chaude et ensoleillée de novembre à mai.

5. Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez brûler (ou enterrer) tous vos papiers, mouchoirs, boîtes, etc… Votre accompagnateur vous y aidera.

En route vers une belle planète... Un trajet collectif

Et n'oubliez pas qu'un geste pour la planète commence dès le début du voyage : pensez au covoiturage pour vos pré-acheminements ! Une façon conviviale de diminuer votre consommation de CO2 et votre budget transport.

Nous avons sélectionné ce site pour vous, accrédité par ATR (Association pour un Tourisme Responsable) : Blablacar

6. Bibliographie

Bibliographie

Guides et cartes sont disponibles dans la Librairie de Voyageurs du Monde située au 48 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

Ile de Pâques
5 jours/4 nuits - avec guide francophone - en étoile depuis Hanga Roa
Partez au cœur du Pacifique pour une découverte exceptionnelle de la mystérieuse île de Pâques, gardée par les moai, ces énigmatiques statues géantes qui peuplent l’île.
Prix : nous consulter.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

S'inscrire / Poser une option