Chemins et Patrimoine- Fêtes du monde Voyage Inde - Voyage culturel - Voyage solidaire L’Inde en fête, festival Bishnoï au Rajasthan

  • Les Bishnoïs dans le désert du Thar - Inde
  • Dans la ville de Mukam - Inde
  • Les Bishnoïs dans le désert du Thar - Inde
  • Les Bishnoïs dans le désert du Thar - Inde
  • Jodhpur - Rajasthan - Inde
  • Événement religieux et socio-culturel - Mukam - Désert du Thar - Inde
  • Les Bishnois dans le désert du Thar - Inde
  • Les Bishnois dans le désert du Thar - Inde
  • Les Bishnois dans le désert du Thar - Inde
  • Franck Vogel - Les Bishnois dans le désert du Thar - Inde
  • À partir de 5460 $CAD
  • Prochain départ
  • Circuit accompagné
  • 10 Jours
  • Niveau :
  • Altitude
  • Code : IND528

  • • Notre accompagnateur Franck Vogel, photographe et ami des Bishnoïs
  • • Le privilège d'assister au festival de Mukam, au coeur du désert du Thar
  • • Un groupe limité à 10 personnes pour faciliter les contacts
  • • Un voyage engagé dans la protection de la nature
  • • Le Rajasthan, les maisons bleues de Jodhpur et le lac sacré de Pushkar
  • • Nos nuits en campement, en haveli, en maison d'hôte, en palais...
  • • Les frais et démarches de visa offerts

Découvrir le pays

Périodes de départ et prix

Du Au Prix adulte Départ assuré à partir de S'inscrire / Poser une option

24/09/2019

03/10/2019

5460 $CAD Assuré à partir de 5

Le prix comprend

• Les transferts terrestres
• Les services d'un guide accompagnateur francophone
• L’hébergement en pension complète sauf les boissons
• Le transport des bagages

Le prix ne comprend pas

• Le transport aérien
• Les frais d’inscription
• Les assurances
• Les frais de visa Inde
• Les visites non prévues au programme
• Les boissons, les dépenses personnelles et les pourboires
• Les frais de transfert en cas de vol différent de celui du groupe

Idées associées

Temple  /   Désert  /   Delhi  /   Jodhpur  /   Bishnoi  /   Désert du Thar  /   Pushkar.

Privatisation

Jour par jour

Jour 1 : Delhi - Bikaner (vol)

Arrivée à Delhi. Installation dans notre hôtel pour profiter d'un temps de repos avant de retrouver notre groupe et notre accompagnateur Franck Vogel pour une présentation de notre voyage et de la cause Bishnoï, suivi de la projection de son film : actions menées, principes écologiques, principaux acteurs engagés dans la lutte environnementale... Cette première approche nous permet également de comprendre notre rôle à jouer pendant ce voyage. Dans la soirée, transfert à la gare pour notre train à destination de Bikaner, la ville principale du Shekhawati construite dans le désert du Thar.

  • Hébergement : en haveli
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h30 et 2h

Jour 2 : Bikaner - Deshnok - Mukam

Nous partons pour Deshnok, connue pour le temple de Karni Mata, son "temple des rats", unique dans le pays. Selon la légende Karni Mata, incarnation de Durga, aurait demandé à Yama, dieu de la mort, de rendre la vie à des conteurs. Face à son refus, il aurait réincarné les conteurs défunts en rats, sans âme humaine à livrer à Yama. Aujourd'hui, des milliers de rats occupent le temple de marbre blanc, vénérés par les dévots venus prier et distribuer leurs offrandes. Un spectacle quelque peu déroutant mais unique. Puis, départ pour Mukam, situé au sud de Bikaner, où se tient annuellement le festival Bishnoï. Dispersés au Rajasthan et dans les Etats limitrophes (Punjab, Haryana), les Bishnoïs se retrouvent à Mukam pour vénérer leur fondateur, Jamboji. Au 15e siècle, il édicta dans la région 29 règles. "Bishnoï" signifiant 29, ces règles sont devenus la base de leurs préceptes et de leur religion. Nous nous installons dans notre campement pour 3 nuits.

  • Hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h et 3h30

Jours 3 et 4 : Festival de Mukam

Le jour 4, veille du festival, les pèlerins commencent à arriver à Mukam, marquant le début des premières festivités. Nous assistons à leurs prières autour des deux feux sacrés érigés à côté du temple principal, où repose leur prophète. Nous nous rendons sur la dune où Jamboji fonda la communauté et édicta les règles et les conseils, entre autres de "construire" des dunes - coupe-vent - pour protéger leurs cultures. C’est ici que Khamu Ram commença sa lutte contre la pollution plastique en 2005. Avec ses fidèles, il continue de sensibiliser les pèlerins avec son mégaphone, ses poubelles et banderoles. Nous nous rendons également au lieu de naissance du prophète, situé à proximité. Le jour 5 marque le premier jour du festival et son apogée. Nous suivons et assistons Khamu Ram tout au long de la journée dans ses démarches de lutte contre la pollution. A notre tour, nous plantons les arbres achetés quelques jours plus tôt.

  • Hébergement : sous tente

Jour 5 : Mukam - Osian

Nous quittons Mukam pour continuer notre route vers Osian, un important centre marchand du 8e au 12e siècle. L'intérêt de cette ancienne ville du désert du Thar reste ses sublimes temples finement sculptés, érigés par les jaïns. Nous découvrons notamment deux des plus beaux temples de la ville : le temple de Mahavira et le temple hindou de Sachiya Mata. Ce soir, nous rejoignons un camp de tentes aménagées au coeur du désert.
Note : la visite d'Osian pourra être décalée au lendemain.

  • Hébergement : sous tente avec lit
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 4h et 4h30

Jour 6 : Osiyan - Chirai - Jodhpur

Route pour Chirai, le village de Rana Ram, acteur majeur du voyage, impliqué dans la reforestation du désert. Il nous présentera sa philosophie et le combat de sa vie : planter des arbres dans la région. Il en a déja planté plus de 30000 et se bat sans relâche pour sensibiliser les générations futures à sa cause. Nous continuons notre route vers Jodhpur, ancienne capitale du Marwar. Blottie au pied de son énorme forteresse de grès rouge, son surnom de "ville bleue" lui vient des grands quartiers de brahmanes, aux maisons peintes de couleurs bleu-violet. L'atmosphère mystérieuse qui s'en dégage y est magique. Nous nous installons dans notre hébergement, un beau bâtiment historique plein de charme construit en 1920.

  • Hébergement : en boutique-hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 2h30 et 3h

Jour 7 : Jodhpur - temple de Kejarli - Jodhpur - temple de Jajival

Départ en direction du temple de Kejarli, haut lieu de commémoration de la lutte Bishnoï, et visite du village. Nous prenons alors conscience de l'importante portée par les Bishnoïs à la nature et à sa préservation. Considéré comme le premier peuple naturaliste et écologiste, le village de Kejarli, désormais un lieu sacré, en est un parfait exemple. Un temple a été bâti pour rendre hommage aux 363 victimes qui ont donné leur vie au XVIIIe siècle pour s’opposer à l’abattage de leur forêt par les soldats du Maharadja de Jodhpur. Nous retournons à Jodhpur à l'heure du déjeuner. Puis, l'après midi sera consacrée à la visite de la ville. Nous visitons notamment l'impressionnant fort de Mehrangarh, dont les remparts s'élèvent fièrement au dessus d'un piton rocheux surplombant la vieille ville. Taillé directement dans la roche, il s'agit de l'un des plus beaux forts du Rajasthan et d'une pure merveille architecturale. Nous déambulons ensuite dans le dédale de ruelles bleutées de la ville, véritable labyrinthe au cœur duquel nous découvrons marchands de saris, temples cachés au détours de petites impasses, épiceries et marchés aux douces odeurs de cumin ou de muscade... En fin de journée, nous partons visiter le temple Bishnoï de Jajival en compagnie de Khamu Ram. Ici, les gazelles ont pour habitude de venir manger près du temple au coucher du soleil.

  • Hébergement : en boutique-hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 3h30 et 4h

Jour 8 : Jodhpur - Pushkar

Ce matin, départ vers Pushkar. Petit bourg paisible de 1500 habitants, cette ville au charme désuet est un haut lieu de pèlerinage pour les hindous. Elle s'étend autour de son lac sacré. Selon la légende, Brahmâ, le dieu créateur, y tua un démon en lâchant trois pétales de lotus qu'il tenait dans ses mains. De ses pétales de lotus ont surgi trois lacs dont les eaux sont devenues sacrées. "push" signifiant fleur et "kar" signifiant main, cette légende donna naissance au nom de la ville actuelle. Ses ghats et ses temples sont aujourd'hui les lieux de nombreux rassemblements. Le matin et le soir, les pèlerins viennent en nombre pour d'adonner à des baignades dans le lac ou à des pujas (prières) dans l'un des 400 temples de la cité. Pushkar s'empreint alors d'une atmosphère envoûtante et mystique, unique au Rajasthan. Nous déambulons dans la ville et nous laissons porter par la douce ambiance de la ville. Notre étape à Pushkar est l'occasion pour nous de percer les secrets de la cuisine indienne avec un cours de cuisine. Nous apprenons les techniques de bases et partageons nos recettes pendant le dîner. Ce soir, nous rejoignons notre hébergement, un établissement historique situé sur les berges du lac sacré. Il s'agit d'un palais construit par le maharaja de Kishangarh, il y a près de 400 ans.

  • Hébergement : en boutique-hôtel
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 5h et 6h

Jour 9 : Pushkar - Ajmer - Delhi (train)

Le matin, fin des visites qui n'auraient pas pu être effectuées la veille. Puis, nous prenons la route vers Ajmer où notre train à destination de Delhi nous attend. Plus qu'un moyen de transport, en Inde le train est un voyage à lui seul. A bord des wagons bringuebalants, nous pouvons croiser des voyageurs de passage, des familles indiennes et des marchands de beignets épicés ou de thé. Nous arrivons à Delhi et nous installons dans notre maison d'hôtes.

  • Hébergement : en maison d'hôtes
  • Transfert : Train, entre 7h30 et 8h30

Jour 10 : Delhi - fin du voyage

Notre dernière journée en Inde est consacrée à la visite de Delhi. Nous nous rendons dans Old Delhi, et visitons la mosquée Jama Masjid, la plus grande du pays. Nous déambulons dans les ruelles étroites et surchargées qui parsèment le quartier. Nous marquons un arrêt au temple Sikh Gurdwara Sis Gank Sahib ji et si le temps le permet, nous nous rendons jusqu'au Qutub Minar, érigé à partir de 1199. Fin du voyage en fin de journée.

  • Hébergement : en avion
  • Transfert : Véhicule privatisé, entre 1h30 et 2h

Important itinéraire

• Lors de fêtes et d'événements religieux en Inde, une partie de notre itinéraire pourra être modifié en fonction des impératifs locaux et de l'évolution des événements sur place. L'itinéraire sera adapté par notre accompagnateur Franck Vogel.
• Certains endroits religieux sont interdits aux non-hindous. Nous vous demanderons de respecter les consignes locales.
• Nous vous demanderons également de ne pas photographier ou filmer les lieux et personnes dans certains endroits. Notre guide Franck Vogel pourra vous indiquer les lieux où les photographies sont autorisées. De manière générale, nous vous conseillons de toujours demander l'autorisation aux personnes que vous souhaitez prendre en photo.
• Les impératifs locaux : retards de train ou de bus, fêtes et jours fériés, ouverture des musées ou sites visités, conditions météorologiques locales, … peuvent nous amener à modifier l'itinéraire sur place.
• Chauffeurs et aide-chauffeur peuvent dormir dans leur véhicule, c'est une habitude assez fréquente en Inde
• Le début et la fin du programme pourront être ajustés en fonction des horaires des vols internationaux.

Fiche technique

1. Détail du voyage

Activités

Découverte,
Rencontres

Environnement

Patrimoine et Nature

Itinérance

Itinérant

Niveau du circuit

Niveau physique :
Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Bien choisir le niveau de votre voyage

Nombre de participants

De 5 à 10 participants

Hébergement

Les hébergements de ce voyage ont été sélectionnés avec soin pour vous faire ressentir au mieux les différentes ambiances des étapes de notre parcours. Pendant notre voyage, nous logeons en havelis, en palais, en maison d'hôte, sous tente, dans un campement aménagé... des lieux typiques et atypiques, pour une expérience unique.

Delhi : Ashok Country Resort ou similaire
Situé à proximité de l'aéroport, nous disposons d'une chambre dès notre arrivée à Delhi. L'hôtel compte 82 chambres confortables, toutes avec salles de bain privées (eau chaude) et climatisation. L'hôtel dispose également d'un jardin et d'une piscine. Wifi dans les parties communes. www.ashokcountryresort.com

Bikaner : Bhanwar Niwas ou similaire
C'est un haveli plein de charme que nous avons sélectionné pour notre nuit à Bikaner. En plein coeur de la ville, il fut construit pour la famille Rampuira, qui fit fortune dans le textile et l'immobilier. L'établissement, qui date de 1927, témoigne du savoir-faire des artisans de Bikaner. Les 25 chambres du haveli sont toutes différentes, mais possèdent toutes leurs salles de bain privée (eau chaude) et la climatisation. Restaurant de cuisine végétarienne, wifi dans les parties communes. http://bhanwarniwas.com/

Mukam : nuits sous tente (confort sommaire)
Pendant le festival de Mukam, nous dormons trois nuits en campement. Des tentes (deux personnes par tente) seront équipées d'un matelas et d'un duvet. De l'eau chaude pour la toilette sera fournie et nous disposons d'une tente "salle de bain" et d'une tente "WC". Une tente est également prévue pour la cuisine. Le matériel de cuisine, les couverts, bols et assiettes sont fournis. L'expérience vécue pendant le festival nous fait oublier le confort sommaire de ces nuits.

Osian : campement fixe
En plein coeur du désert, nous logeons une nuit dans le campement d'Osian, composé de 14 grandes tentes confortables, aménagées avec des lits et des salles de bain privées (eau chaude). Electricité disponible (générateur)
www.osianresortcamps.com

Jodhpur : Ratan Vilas ou similaire
Cet établissement se situe à moins de 2 kilomètres de la gare de Jodhpur. Construit en 1920, ce beau bâtiment historique plein de charme offre des chambres avec air conditionné, salle de bain (eau chaude). Jardin avec terrasse et piscine. Wifi disponible dans les parties communes. www.ratanvilas.com

Pushkar : Pushkar Palace ou similaire
Cet ancienne demeure du maharaja de Kishangarh a été rénovée en palais aux chambres confortables et à la décoration soignée. La vue imprenable sur le lac est sans conteste le point fort de cet hébergement. Restaurant terrasse donnant sur le toit, wifi disponible.
http://hotelpushkarpalace.com/

Note : nous avons fait le choix d'établissement de charme et de petite structure. Ces établissements comptent un nombre limité de chambres mais nous permettent de ressentir pleinement l'ambiance des lieux pour une expérience de voyage différente. Loin des critères des hôtels modernes standards, les chambres de ce type d'hébergement sont généralement toutes différentes. De plus, en raison d'un manque de disponibilité, nous pouvons donc être amenés à modifier certains hébergements cités ci-dessous, dans une catégorie d'hébergement similaire.

Compte tenu du petit nombre de chambres disponibles dans certains hébergements de ce voyage, les chambres individuelles ne peuvent pas être garanties à certaines étapes. Nous consulter.

Nourriture

La cuisine indienne offre une impressionnante variété de spécialités régionales. On retrouve dans beaucoup de plats une base de masala, ce mélange d'épices souvent appelé curry (à tort puisque le curry est en réalité un mot tamoul qui signifie sauce). De nombreuses épices sont utilisées dans la cuisine indienne, dont la cardamome, le clou de girofle, la cannelle, la coriandre, le fenugrec, la noix de muscade, le cumin, le curcuma, l'anis, le gingembre, le poivre, le piment, la nigelle, le tamarin, le safran. Le lait de coco, les pistaches, les amandes, le sésame, les noix de cajou font également partie intégrante des recettes traditionnelles indiennes. Ce subtil mélange donne une saveur unique à chaque plat. Parmi les spécialités : de nombreux plats en sauce accompagnés de viandes ou de légumes, le thali, diverses sortes de pains et galettes (roti, chapati, dosa, naan, puri...), les beignets des légumes (bhajia, samosas, pakora), les dosa, des dhals aux lentilles, aux pois chiches, aux haricots... le tout accompagné de riz, de pickles, condiments et arrosé d'un lassi ou d'un thé aux épices, le fameux chaï. La cuisine végétarienne est très courante en Inde. La cuisine non végétarienne comprend beaucoup de poulet mais aussi du mouton et du poisson. En revanche, le bœuf et le porc se retrouvent rarement dans les assiettes. Nous aurons l'occasion de nous percer les secrets de la cuisine indienne lors d'un cours de cuisine à Pushkar, le jour 9 du voyage.

Lors de ce voyage, nous déjeunons la plupart du temps dans des restaurants locaux, qui utilisent des produits frais. Les dîners sont généralement pris dans les hôtels où nous passons la nuit.

Lors du festival de Mukam, notre cuisinier nous préparera des repas uniquement végétariens. De manière générale pendant ce voyage, les repas partagés avec les Bishnoïs seront tous végétariens. Un repas classique Bishnoi se compose de chapati (galette de blé ou millet) et d’un curry de légume (pomme de terre, tomate, petits pois, gombo…). Quelques fois, la galette est remplacée par du riz. On mange l’ensemble avec ses doigts. Un bol de yaourt et quelques fruits si il y en a accompagnent le repas. En dehors de ces repas, lors des autres étapes de ce voyage, nous pourrons goûter à la cuisine non végétarienne si nous le souhaitons. La consommation d'alcool et de tabac sera strictement interdite pendant le festival.

Les repas prennent du temps, mais malheureusement il n’est pas souhaitable de demander des pique-niques à l’hôtel, l’Inde n’étant pas vraiment habituée à ces coutumes, et les denrées ne sont pas très adaptées.

Quelques conseils supplémentaires :
• Lorsque vous mangez avec les mains, utilisez uniquement la main droite, la main gauche étant réservée pour les actions jugées "impures".
• Les repas sont souvent présentés sous forme de buffets : attention, certains plats peuvent être très pimentés, surtout dans les petits restaurants locaux.
• Boire du lait pendant les repas atténue le goût pimenté des plats.
• Il est recommandé de ne boire que l’eau en bouteille capsulée, ne jamais boire l'eau du robinet et d'éviter les glaçons et les jus de fruits frais (souvent lavés ou allongés avec de l'eau).
• Nous vous conseillons également de vous laver les mains régulièrement.

Encadrement

Photographe de profession, Franck Vogel est devenu le porte-parole de la cause Bishnoï suite aux reportages photos et vidéos qu'il a réalisé sur ce sujet.
Au début ce fut un rêve : réaliser un tour du monde photographique. Fraîchement diplômé de l'AgroParisTech (INA P-G), Franck Vogel décide de partir en 2002 avec son sac à dos, son appareil photo et sans le sou. Durant une année, il sillonne les pistes, les routes, navigué mers et océans par des moyens de transport dignes de Jules Verne (pirogue, voilier, camion, motoculteur, chameau, vélo, ...sans oublier ses jambes). Son seul but : la rencontre humaine. Après une année de stop, 8000 images et une fabuleuse aventure humaine, il prend la décision de se lancer dans le photo-reportage. Un nouveau challenge personnel et une prise de conscience sur sa vie et le rôle qu'il souhaite jouer dans la société.
Il travaille ensuite comme photographe indépendant et s'intéresse particulièrement aux problèmes sociaux et environnementaux. En 2004, il part en Albanie pour l'ONG Patrimoine sans frontières pour couvrir le chantier de restauration d'uniques églises Orthodoxes à Voskopojë, et se penchera aussi sur la disparition de son peuple fondateur, les Aroumains. En Ukraine, il photographie les Tatars de Crimée et leur retour post-soviétique sur leurs terres après avoir été déportés par Staline en mai 1944. Depuis 2007, il s'intéresse aux relations privilégiées entre la Nature et l'Homme afin de montrer au monde qu'il est possible de vivre en harmonie.
En Inde, son sujet sur les premiers écologistes au monde en est le meilleur exemple. Son travail a été publié et exposé à travers le monde et notamment en exclusivité dans GEO magazine pour le numéro spécial 30 ans en mars 2009. Il leur a également consacré deux fresques monumentales - textes de Irène Frain - dans les stations Montparnasse (2011) et Luxembourg (2012) du Métro parisien, ainsi qu'un film documentaire " Rajasthan, l'âme d'un prophète " (France 5, 2011), qui a obtenu le Phœnix d’Or 2011 et le Prix Terre Sauvage 2013, et dont il est auteur et co-réalisateur. Le 4 octobre 2013, Franck reçoit la plus haute distinction des dignitaires politiques et religieux Bishnoïs devant des milliers de pèlerins lors du grand festival de Mukam pour avoir diffusé leur culture dans le monde.

Transfert et transport des bagages

• Bus sur des routes encombrées et difficiles
Important : les routes indiennes sont la plupart du temps mal entretenues, étroites et très encombrées que ce soit par des voitures, des camions, des charrettes, des travaux, des processions diverses, voire des animaux traversant tranquillement la route. En montagne, elles peuvent être coupées par des glissements de terrains. De ce fait, la moyenne horaire de circulation ne dépasse guère les 40 km/h. Il faut donc prendre son mal en patience, et se glisser dans "l’esprit indien". Les étapes sont étudiées en fonction du temps de transport, mais un incident sur la route peut toujours perturber plus ou moins le programme initial.
• Train entre Ajmer et Delhi (jour 10) : nous avons fait le choix d'intégrer un trajet en train, une expérience incontournable lors d'un voyage en Inde, et un moyen de transport local très utilisé. Le réseau ferroviaire indien est en effet très développé. Cependant, les trains sont la plupart du temps très chargés. Il n'est pas rare que des retards se produisent. Si cela devait arriver, notre programme serait modifié sur place et notre guide fera de son mieux pour réorganiser les visites prévues. Nous vous conseillons de prendre avec vous quelques provisions (fruits, biscuits et eau minérale). Les repas proposés à bord sont assez pimentés, et sur certains trains ne sont pas servis.

2. Equipement

Bagages

Les contrôles de sécurité sont stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux et piles de rechange dans votre sac de soute.

Produits liquides :
Vous devez désormais lors des contrôles de sûreté présenter séparément dans un sac en plastique transparent fermé d’un format d’environ 20 cm sur 20 cm, vos flacons et tubes de 100 ml maximum chacun.

Quels sont les produits interdits ?
Les liquides, les aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants…

Quelle est la taille maximale de chaque flacon ou tube que l’on peut emporter en cabine ?
Aucun flacon ne peut dépasser 100 ml.

Quelle taille maximum doit faire le sac plastique ?
Ce sac en plastique transparent (type sachet à congélation) doit mesurer 20 cm sur 20 cm environ. Un sachet peut contenir plusieurs objets, tubes, flacons, aérosols.

Comment se procurer ce sac plastique ?
Vous pouvez vous procurer ce sac plastique (type sac de congélation) dans les commerces et les grandes surfaces. La plupart des aéroports européens proposeront aussi sur place des sacs. Toutefois, il s’agit d’un service rendu aux passagers et non d’une obligation, il n’est donc pas garanti que ces sacs soient disponibles partout et tout le temps. Nous vous conseillons de prendre vos dispositions avant le départ.

Quelles sont les exceptions autorisées ?
• Les médicaments liquides
Vous pouvez emporter en cabine des médicaments liquides (insuline, sirops…) à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation, ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
• Les aliments liquides pour bébés
Il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage de soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).
Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 • Le sac à dos :
Sac à dos de montagne d’une capacité de 30 litres environ il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée. Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires, fragiles (appareil photo…) et médicaments (si vous suivez des traitements indispensables).

2 • Le grand sac de voyage souple et résistant :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules : les valises sont donc à éviter impérativement.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports doivent être mis sous sac plastique scellé mais toutes les boutiques ne proposent pas ce sac : renseignez-vous avant de faire vos achats.
Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières ; attention cependant aux correspondances.

Vêtements

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Evitez le coton, très long à sécher
• 1 ou 2 sous-pulls ou chemises manches courtes
• 1 bermuda (pour les hommes) ou pantacourt (pour les femmes)
• 1 pantalon confortable
• 1 cape de pluie
• 1 veste en fibre polaire
• 1 veste simple et légère
• Sous-vêtements
• 1 maillot de bain
• Chaussettes de marche. Evitez les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules
• 1 paire de chaussures de jogging de bonne qualité avec semelles ayant une bonne adhérence
• 1 paire de sandales ou tongs.

Une tenue correcte et respectueuse des coutumes locales est de rigueur lors des visites de temples et villages : pantalons et chemises à manches courtes ou tee-shirts amples. Pas de short, ni débardeur ou de vêtements trop moulants ou décolletés. Pour les femmes : les bermudas doivent être remplacés par des pantacourts.

Les températures peuvent être assez basses la nuit, il est donc recommandé de prendre quelques vêtements chauds pour les soirées et les nuits, notamment pour les nuits en campement à Mukam.

Equipement

• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 gourde
• 1 lampe frontale
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Protection solaire de haute protection (peau + lèvres)
• Nécessaire de toilette léger : prenez des produits biodégradables de préférence
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement
• Boules Quies
• Un sac de couchage et une taie d'oreiller pour les nuits en campement

Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale)
• Anti-diarrhéique
• Pansement intestinal
• Pommade anti-inflammatoire
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson
• Bande adhésive efficace en prévention des ampoules…
• Jeu de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Pansements hydrocolloïdes anti-ampoules
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Biafine : pour les coups de soleil et les brûlures
• Répulsif anti-moustiques

Trousse de secours

Une trousse de premiers secours collective, fournie par l’agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.

3. Formalités et santé

Formalités

Pour obtenir les informations sur les formalités d'entrée dans le pays, consulter : http://www.voyage.gc.ca/countries_pays/menu-fra.asp

Vaccins Obligatoires

Il n'y en a pas pour les voyageurs en provenance d'Europe ou des États-Unis, mais un certificat de vaccination contre la fièvre jaune peut être exigé pour les voyageurs en provenance des pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie peut être présente.

Vaccins Conseillés

Comme pour tout voyage, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, les hépatites A et B, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole pour les enfants. Mais aussi contre la fièvre typhoïde (le sous-continent indien étant l’une des régions du monde les plus infectées) et contre l'encéphalite japonaise, la vaccination (à faire faire dans un centre de vaccinations internationales) concerne surtout les expatriés en zone rurale, mais elle doit aussi être conseillée aux voyageurs ayant une activité de plein air importante pendant les périodes de circulation du virus (nuits sous la tente, treks dans les rizières, pendant la mousson en particulier), la rage, en cas de séjour prolongé en zone rurale Vaccin anti-méningococcique tétravalent A/C/Y/W135 (Menveo) en période épidémique.

Prévention Paludisme

La majorité des voyages hors mousson (grandes villes, Rajasthan, Tamil Nadu, Kerala, Karnataka, Madya Pradesh, Uttar Pradesh et États himalayens) ne réclame aucun traitement préventif. Ce qui ne dispense pas d’une protection rigoureuse contre les piqûres de moustiques (répulsifs peau et vêtements, moustiquaires en l’absence d’air conditionné), vecteurs d’autres maladies (dengue, chikungunya, voire encéphalite japonaise ou virus Zika) pouvant être présentes. Par contre, le risque de paludisme est réel au-dessous de 1500 m dans les Etats de l’Inde « profonde » (zones rurales de l'Orissa, du Bengale Occidental ou de l'Andra Pradesh. Pour ces régions, un traitement préventif par Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques) ou chloroquine-proguanil (Savarine) devra être prescrit.

Autres risques

Les pollutions de la terre, de la mer et surtout de l'air, sont devenues le problème écologique majeur de l'Inde. Les pics de pollution atmosphérique, pas seulement dans les grandes villes, peuvent générer des problèmes respiratoires pour les voyageurs fragiles, qui devront donc être prudents, voire utiliser des masques protecteurs. En suivant le plus possible les conseils qui vous ont été donnés pour vous préserver des risques alimentaires, environnementaux et comportementaux dans nos recommandations générales, vous diminuerez la probabilité d'y être confrontés. Les infections d'origine alimentaire sont très fréquentes en Inde et rares sont les voyageurs qui y échappent. Redoublez donc de vigilance, dans le choix de vos boissons et repas. La randonnée dans les États himalayens (Ladakh, Cachemire, Sikkim, Himachal Pradesh) nécessite un équipement, une préparation physique et l'observance de règles strictes (dont nous vous avons parlé dans nos recommandations). Il faut savoir qu'un trek, pour être réussi, doit être une randonnée en montagne et non une épreuve sportive dont on revient épuisé. La nature, les paysages, les villages et leurs habitants sont aussi intéressants à 3 000 qu'à 4 500 mètres. Pour avoir une échelle de ce qu'est l'altitude en Himalaya, il faut se souvenir que les camps de base des expéditions qui tentent l'ascension du « toit du monde », sont installés vers 5 500 mètres, c'est à dire bien plus haut que les plus hauts sommets européens. Pour échapper au mal des montagnes, il faut garder en permanence à l'esprit les règles montagnardes : s'acclimater, monter lentement (paliers de moins de 300 mètres par jour entre 3 000 et 4 500 mètres, et de moins de 150 mètres au-delà), « monter haut, dormir bas ». Ces règles doivent permettre de remédier à l'apparition d'un mal aigu des montagnes et, surtout, d'éviter ses redoutables complications que sont l'œdème pulmonaire et l'œdème cérébral de haute-montagne. Des traitements préventifs peuvent être prescrits par les médecins spécialisés, qui auront conseillé un test à l´hypoxie avant le départ.

Informations pratiques

À Delhi et à Bombay, les infrastructures médicales sont satisfaisantes, tant pour ce qui relève d'une consultation en ville que pour une éventuelle hospitalisation. Dans tous les cas, vous ne prendrez de décision qu'après consultation de votre compagnie d'assistance et, au besoin, des services de l'ambassade de France.

4. Pays et climat

Climat et Informations régionales

Ce voyage se déroule pendant la saison sèche, soit au mois d'octobre, soit au mois de mars.
Pendant ces mois de l'année, les journées sont claires et ensoleillées. Cependant, les températures peuvent être assez basses la nuit, il est donc recommandé de prendre quelques vêtements chauds pour les soirées et les nuits, notamment pour les nuits en campement à Mukam.

5. Bibliographie

Bibliographie

• "Bishnoïs", Franck Vogel, disponible en version livre : Book Edition ou version magazine : Magazine Edition
• "La forêt des vingt-neuf", Irène Frain, Ed. Michel Lafon
• "Rajasthan" Annie Sorel, Ed. Olizane
• "Rajasthan", album de photos de Raghubir Singh, Ed. Chêne

Vidéos

Titre

Description

Extension

Pour prolonger votre voyage, n’hésitez pas à rester quelques jours de plus en sélectionnant une extension.

Possibilités d'extensions à la demande.

• Extension Agra (Taj Mahal)
En 2 jours/1 nuit, nous vous proposons de rejoindre Agra au départ de Delhi pour clôturer votre voyage avec le monument le plus célèbre du pays, le Taj Mahal, ainsi que la découverte de la ville d'Agra et son fort. Nous consulter.

• Extension Bénarès
En 3 jours/2 nuits, découverte de Bénarès (Varanasi) depuis Delhi, la ville la plus sacrée de l'Inde. Vous pourrez assister aux rituels des pèlerins venus se purifier dans les eaux du Gange le long des ghâts, et ressentir l'atmosphère religieux si caractéristique de la ville. Nous consulter.

• Extension Amritsar
En 3 jours/2 nuits, au départ de Delhi, nous partons en train à la rencontre d'Amritsar, la ville sacrée des Sikhs. Devenu symbole de la ville, le Temple d’Or brille de mille feux. Possibilité de se rendre à la frontière entre l'Inde et le Pakistan, où se tient chaque soir le cérémonial de fermeture des frontières. Nous consulter.

Attention : nous vous demandons de limiter le poids de vos bagages. Sur les vols intérieurs en Inde, le poids du bagage en soute est limité à 15 kg par personne. Les kilos excédentaires donnent lieu à des suppléments. Le poids du bagage à main est limité à 7 kg.

Privatisation du voyage

Envie de partir en famille ou avec vos amis aux dates que vous souhaitez ?

Nous pouvons privatiser ce voyage pour un groupe à partir de 4 personnes. Faites-nous une demande de devis. Un conseiller Terres d’Aventure vous contactera ensuite pour discuter ensemble de votre projet et vous établira un devis personnalisé.

Découvrez notre bateau